Évaluation et prévention du risque cardiovasculaire par l’IPA

Application pratique de la notion de pertinence des soins

417 €100% pris en charge DPC*
Inscription
  • Programme intégré
  • Action DPC 99TW2325004
  • 11 heures 100% en e-learning
  • 100% pris en charge DPC (417 €)
  • 315 € d'indemnisation DPC
*sous réserve de disponibilité de votre crédit DPC

Convention de formation sur demande (contact@edimarkformation.fr)

La maladie cardiovasculaire représente un enjeu national de santé publique. Les IPA peuvent jouer un rôle majeur dans la prévention de cette pathologie, notamment ceux de la mention polypathologies chroniques. Grâce aux compétences cliniques acquises, ils peuvent à la fois évaluer le risque de faire un événement cardiovasculaire, dépister une atteinte athéromateuse et entreprendre des actions de prévention aussi bien en prévention primaire qu’en prévention secondaire.

Cependant, la prévention cardiovasculaire n’est pas réservée aux seuls IPA mention PCS. Il nous parait primordial de rappeler que les facteurs de risque cardiovasculaire peuvent être présents chez tout à chacun et qu’il est du rôle des IPA de les identifier, d’agir en proposant des actions de prévention, de dépistage et, lorsque la situation l’exige, d’orienter les patient.e.s vers les professionnels de médecine cardiovasculaire.

La prévention cardiovasculaire a fait l’objet de nouvelles recommandations en 2021, l’European Society of Cardiology propose une approche par étape, adaptée et personnalisée à chaque patient.

Cette formation a pour objectif de proposer aux IPA, toutes mentions confondues, les outils permettant de jouer leur rôle de prévention en appliquant le principe de « la juste prescription » aussi bien des examens complémentaires que des thérapeutiques non médicamenteuses et médicamenteuses en d’autres termes, en respectant le principe de la pertinence des soins.

  1. Comprendre le principe et les enjeux de santé publique de pertinence des soins
  2. Connaitre le mécanisme physiopathologique de l’athérosclérose, de l’athérothrombose et le lien avec les facteurs de risque cardiovasculaire
  3. Réaliser une évaluation du risque cardiovasculaire adaptée à la population et aux habitudes de vie
  4. Connaitre les différents examens indispensables à l’évaluation du risque cardiovasculaire en appliquant le principe de « la juste prescription »
  5. Identifier les patients à haut et très haut risque cardiovasculaire
  6. Choisir les objectifs à atteindre adaptés au niveau de risque, au choix du patient et au type de patient
  7. Choisir les actions de prévention adaptées aux objectifs à atteindre, au choix du patient et au type de patient
  8. Identifier les résultats de la prévention cardiovasculaire

Définition, pourquoi parler de pertinence des soins, pour les patients, coût, un enjeu de santé publique

Définitions, épidémiologie, physiopathologie, les complications (athéro-thrombose et ischémie chronique)

Les facteurs non modifiables ; les facteurs modifiables : Le tabac, l’hypertension artérielle, la dyslipidémie, le diabète, le surpoids/l’obésité, la sédentarité ; Les autres (maladie mentale, maladie inflammatoire, cancer, BPCO, spécificité chez la femme…)

Biologiques, imageries, la juste prescription (coût, intérêts, les délais entre les bilans)

Le principe, les recommandations de l’European Society of Cardiology (ESC), les échelles d’évaluation, comment choisir en fonction de la population cible (Insuffisance rénale chronique, diabète, personne âgée, personne apparemment en bonne santé)

Le principe du choix du patient, des objectifs à atteindre « par étape » (pourquoi ?), la prévention primaire, la prévention secondaire, la juste prescription des thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses (lutter contre l’inertie thérapeutique)

  • Évaluation et prévention cardiovasculaire d’une personne apparemment en bonne santé âgée, de 40 à 69 ans
  • Évaluation et prévention cardiovasculaire d’une personne apparemment en bonne santé âgée, de 70 ans et plus
  • Évaluation et prévention cardiovasculaire d’une personne ayant une athérosclérose documentée
  • Évaluation et prévention cardiovasculaire d’une personne diabétique et ayant une insuffisance rénale
  • Évaluation et prévention cardiovasculaire d’une personne atteinte d’une leucémie myéloïde chronique sous inhibiteurs de la tyrosine kinase

Modalités pratiques

Dernière mise à jour le 26 février 2024