Bon usage des antibiotiques en pédiatrie ambulatoire

Des recommandations à la juste prescription

1216 €100% pris en charge DPC*
Inscription
  • Programme intégré
  • Action DPC 99TW2325015
  • 16 heures 100% en e-learning
  • 100% pris en charge DPC (1216 €)
  • 720 € d'indemnisation DPC
*sous réserve de disponibilité de votre crédit DPC

La découverte des antibiotiques dans la première partie du 20ème siècle, a été l’un des facteurs qui a le plus contribué à l’amélioration de la santé de l’espèce humaine. Avec l’amélioration de l’hygiène et la vaccination, les antibiotiques ont réduit le poids des maladies infectieuses qui étaient la première cause de mortalité et de morbidité dans le monde. L’usage trop souvent excessif, irrationnel et inadapté des antibiotiques a favorisé l’émergence des résistances, et progressivement « la drogue miracle a tué le miracle ». La résistance aux antibiotiques est reconnue comme l’un des défis majeurs pour l’humanité d’autant plus que peu de nouvelles molécules ont été mises sur le marché ces dernières d’années. Celles-ci sont réservées à des infections graves dues à des bactéries résistantes aux autres antibiotiques et ne devraient pouvoir être prescrites que par des infectiologues formés à leur utilisation. La rationalisation de l’antibiothérapie est donc un des éléments-clés pour réduire la résistance aux antibiotiques et la dissémination des bactéries résistantes. Un parallèle peut être établi entre le réchauffement climatique et l’antibiorésistance. En effet, dans les deux cas, les phénomènes s’aggravent de façon rapide et les mesures connues qui permettraient de les contrôler ne sont pas prises ou ne sont pas appliquées de façon suffisamment rigoureuse alors que ces deux situations s’avèrent dangereuses pour l’humanité dans les prochaines années. L’antibiorésistance est d’ores et déjà devenue une des principales causes de mortalité dans le monde et l’un des défis majeurs pour l’humanité. Si l’apparition de souches résistantes aux antibiotiques est un phénomène inéluctable et donc attendu dans le monde bactérien, l’accroissement de leur nombre et leur diffusion avec leurs conséquences cliniques sont directement liés au mésusage de ces molécules. La rationalisation de l’antibiothérapie est donc un des éléments essentiels pour réduire la résistance aux antibiotiques.

 

Cette formation s’appuiera sur les dernières recommandations des agences officielles : Haute Autorité de Santé (HAS), Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSM) et à défaut sur les avis des sociétés savantes : Groupe de Pathologie Infectieuse Pédiatrique (GPIP) de la Société Française de Pédiatrie, Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française (SPILF). Elle abordera une à une les 9 premières causes de prescriptions d’antibiotiques en précisant pour chacune, les points suivants :

  • Savoir reconnaitre les situations dans lesquelles les antibiotiques sont inutiles, utiles ou indispensables.

  • Réduire l’incertitude diagnostique par l’analyse clinique et l’utilisation des tests de diagnostic rapide lorsqu’ils peuvent être utiles.

Objectifs pédagogiques

  1. Améliorer le diagnostic des infections pédiatriques.

  2. Savoir utiliser les différents tests de diagnostic rapide disponibles pour les différentes pathologies, dans le respect des recommandations de l’HAS et des sociétés savantes.

  3. Reconnaître les situations cliniques pour lesquelles les antibiotiques sont inutiles et pourtant souvent prescrits.

  4. Connaître les principales bactéries impliquées dans les infections communautaires de l’enfant ainsi que leur profil de résistance.

  5. Savoir différencier les antibiotiques dits « critiques » (susceptibles d’induire des résistances préoccupantes) des antibiotiques de première ligne.

  6. Connaître les antibiotiques à prescrire dans les infections pédiatriques communautaires

  7. Prescrire les bonnes durées de traitement.

  8. Savoir traiter les patients suspects d’allergie aux pénicillines.

  9. Connaître les stratégies en cas d’échec thérapeutique

Déroulé pédagogique

  • La résistance aux antibiotiques
  • Les conséquences délétères des prescriptions inappropriées d’antibiotiques
  • Notion « d’antibiotiques critiques »
  • Demande et interprétation des examens microbiologiques (lorsqu’ils sont utiles) et notamment les nouvelles définitions des résultats microbiologiques (S/I/R) et leurs impacts sur l’interprétation de l’antibiogramme.
  • Rhinopharyngite
  • Bronchite, trachéobronchite aiguë
  • Laryngite
  • Bronchiolites
  • Otite congestive, séreuse ou après 2 ans
  • Angine non streptococcique
  • Grippe

Les motifs les plus fréquents de prescription d’antibiotiques :

  • Otites moyennes aiguës
  • Angines
  • Sinusites
  • Infections respiratoires basses (Pneumonies, Pneumopathies atypiques, bronchites trainantes)
  • Infections urinaires
  • Infections cutanées
  • Infections digestives

Chacun de ces chapitres sera illustré par des cas cliniques imagés, selon le même déroulé :

  • Comment améliorer le diagnostic clinique.
  • Repérer, même dans ces situations, les patients pour lesquels les antibiotiques sont inutiles.
  • Connaître dans chaque situation où les antibiotiques sont utiles, les bactéries cibles et leur niveau de résistance.
  • Reconnaitre les signes de gravité éventuels.
  • Savoir interpréter les résultats des examens complémentaires demandés.
  • Prescrire les antibiotiques de première ligne en suivant les recommandations officielles (HAS).
  • Connaître les alternatives en cas d’allergie aux antibiotiques préconisés.
  • Prévoir un suivi adapté et connaître les stratégies en cas d’échec du traitement recommandé.
  • Appliquer et promouvoir les mesures de prévention des infections et de la transmission des agents infectieux

Modalités pratiques

Prochaines sessions

Vous disposez d’1 mois pour suivre votre formation à votre rythme.

Edimark Formation est un organisme de formation agréé par l’Agence Nationale du Développement Professionnel Continu (DPC) et certifié Qualiopi. Nous proposons des formations au format e-learning aux médecins généralistes exerçant en libéral ou en milieu hospitalier.

Ce que disent vos confrères

0  %
nous recommandent *
0  %
ont fait évoluer leur pratique *
18.1 /20
Qualité clinique de nos formations *

Un DPC indispensable pour tout médecin généraliste.
Très utile, très pratique, et formidablement conté par l’auteur.

Dr Robert TOUITOU
Médecin Généraliste

Très enrichissante et à portée de notre pratique quotidienne.

Dr Christiane PIVOT
Médecin Généraliste

Un grand merci au DR Bellaiche pour cette formation très complète avec toujours ce mélange inimitable de partage d’expérience, d’humour et de grande rigueur scientifique que j’appréciais déjà chaque année aux journées Médecine et Enfance.

Dr Hélène GUICHARDET
Médecin Généraliste
* Chiffres issus de l’enquête de satisfaction réalisée de Novembre 2022 à Décembre 2023

Vos confrères ont également consulté

  • Grossesse

    Identifications des situations à risques et prise en charge des complications
    • Programme intégré
    • Action DPC 99TW2325016
    • 12 heures 100% en e-learning
    • 100% pris en charge DPC (1026 €)
    • 540 € d'indemnisation DPC
  • Infections Sexuellement Transmissibles

    Tout ce qu’il faut savoir sur les IST, la prévention du VIH et la santé sexuelle
    • Programme intégré
    • Action DPC 99TW2325009
    • 13 heures 100% en e-learning
    • 100% pris en charge DPC (1073 €)
    • 585 € d'indemnisation DPC
  • L’endométriose

    Des recommandations… à la juste prescription
    • Programme intégré
    • Action DPC En cours de publication
    • 13 heures 100% en e-learning
    • 100% pris en charge DPC (1 073)
    • 585 € d'indemnisation DPC

Dernière mise à jour le 26 février 2024